Biographie

Originaire de la Côte d’Ivoire, la passion pour la danse chez Roméo Bron Bi se manifeste dès sa tendre enfance, sous l’influence des rythmes et danses traditionnels de la région du centre-ouest du Pays.
En 2005, cette passion devient sa raison de vivre, son métier et son mode d’expression privilégié.
Autodidacte, il étudie la danse et se perfectionne au contact d’autres danseurs-chorégraphes tels que : Koffi Kôko, Pierre Doussaint, Julia Sima, Hervé Koubi, Salia Sanou, Andréya Ouamba, Théodore Mossot , Andrea Ouamba, Jonathan Prenlas , Franck Bakekolo, …
Ces rencontres, combinées à sa curiosité et sensibilité, s’avèrent fondamentales pour entamer un travail exploratoire autour de l’expérience esthétique liée au corps et au mouvement du corps.
En considérant celui-ci comme son champ premier de relation avec le monde, il est pour lui le principal outil de connaissance et de sensation, un instrument de savoir et de pensée. Ainsi, sa recherche personnelle vise à affiner sa technique et sa manière de faire parler son corps en développant la relation au sol d’où il puise son énergie.
En effet, suivant la tradition africaine, c’est dans le lien avec la terre que tout mouvement est défini d’abord à partir des appuis aux surfaces, bien avant ses évolutions dans les airs. Ce travail « in progress » s’attache à décortiquer le rapport entre le corps et son environnement en explorant différentes situations et contextes du quotidien.

De l’Afrique de l’Ouest à l’Europe, la principale source d’inspiration de Roméo réside dans les gestes, comportements et habitudes observés dans les villes qu’il traverse dans ses voyages.
Installé depuis peu en France, il s’est fait remarquer auparavant avec le trio Jasp’Company, en 2012, dans le cadre de la Triennale de l’ADEA au SIAO (Burkina Faso) et du Festival « Dansons maintenant » organisé par la Fondation Zinsou (Bénin) avec la pièce « Eclipse »